Gadgets

Le président américain a levé les sanctions contre Huawei (4 photos)


Sommet du G20 à Osaka (Japon) donne déjà son point de vueLes résultats concernant Huawei, une société chinoise, sont très encourageants: le président américain Donald Trump a déclaré que l'interdiction de la vente de leurs technologies et de leurs composants à un fabricant chinois serait levée auprès de fournisseurs américains. L’abolition des restrictions a été rendue possible après les discussions entre Trump et le président de la République populaire de Chine, Xi Jinping. En outre, il a été déclaré que les États-Unis n'interféreraient pas dans la coopération de leurs alliés avec Huawei dans l'utilisation de leurs équipements de réseau pour l'exploitation de réseaux 5G.


Agence de presse Chine Xinhuasuggère que la guerre commerciale entre les deux plus grandes économies du monde est en train de s'estomper: le gouvernement américain a accepté non seulement de ne pas introduire de nouvelles sanctions contre Huawei, mais également de promettre de supprimer toutes les restrictions commerciales existantes et d'en discuter avec le ministère du Commerce. liste noire La question des taxes supplémentaires, censées imposer des produits chinois, peut également devenir sans objet.


Discours direct de Donald Trump: «Les entreprises américaines peuvent continuer à vendre leur équipement Huawei. Je leur ai donné la permission. J'aime nos entreprises qui vendent quelque chose à d'autres. Au début, nos entreprises étaient très mécontentes, mais nous levons l'interdiction. Si cela ne nuit pas à la sécurité nationale, nous leur permettons de coopérer. "

Le président chinois Xi Jinping et les États-Unis Rendez-vous pour la prochaine étape.
Le sommet du G20 à Osaka. pic.twitter.com/qFciHIyGll

- Chine Xinhua News (@XHNews) 29 juin 2019
Après que l'Amérique ait déclaré des sanctions contre Huaweila société n'a pas survécu au meilleur des temps: elle a perdu des partenaires clés (Intel, Microsoft, Qualcomm, Broadcom, ARM, etc.) et des licences pour le système d'exploitation Android de Google, tandis que les économistes prévoyaient des pertes de revenus dans un avenir proche, d'ici quelques mois, d'ici 30 mois. milliards de dollars. Les sanctions du boomerang ont également frappé les États-Unis: les fournisseurs américains ont perdu l'un des clients les plus importants, consommant les composants nécessaires à la production de smartphones en quantités tangibles, la Chine étant le deuxième fabricant mondial de smartphones. Donc, pour les entreprises américaines, la permission de vendre leur équipement à des fabricants chinois est également une bonne nouvelle.


Source: xinhuanet.com