Espace

SpaceX a testé la protection thermique du vaisseau

En février, le moteur de fusée Raptor,destiné au vaisseau spatial SpaceX, a réussi les tests de résistance au feu. La compagnie passe à autre chose et, selon Ilona Mask, dans les jours à venir, le navire effectuera son premier saut d'essai avec un moteur, suivi de vols suborbitaux à trois moteurs. En outre, le fondateur de SpaceX a montré une vidéo d'un test du revêtement de protection, qui ne permettra pas au navire de brûler dans l'atmosphère lors de son retour sur Terre.

Le bouclier thermique sera situé sur un seul.côté du navire et est une couverture faite de tuiles hexagonales. Le choix des ingénieurs est tombé dans cette forme, car les joints formés entre les plaques ne laissent pas de chemin direct aux gaz de l'atmosphère chauffée. Pour protéger les zones les plus chaudes, une méthode de refroidissement par transpiration sera utilisée, dans laquelle le méthane et l'eau s'évaporent à travers des trous de 10 microns situés à l'arrière du revêtement et refroidissent ainsi l'extérieur.

Tester les dalles hexagonales de protection thermique en vaisseau spatial pic.twitter.com/PycE9VthxQ

- Elon Musk (@elonmusk) le 17 mars 2019

</ p>

Il est rapporté que le revêtement a passé avec succèsdes essais à des températures supérieures à 1300 degrés Celsius suffisent pour survivre à un retour sur Terre. Il est à noter que le navire sera prêt à reprendre son vol immédiatement après l'atterrissage et ne nécessitera pas de réparation.

Le refroidissement du transport sera ajouté partout où nous assisterons à la destruction du bouclier. Le navire sera à nouveau prêt à voler immédiatement après l'atterrissage.

Ilon Musk, fondateur de SpaceX

Zones soumises à des températures particulièrement élevéessera révélé lors du prochain test. Probablement, cela est prévu pour cette semaine, car la route située à proximité du territoire de SpaceX dans la ville dominicaine de Boca Chica est bloquée depuis le 18 mars.

Que pouvez-vous dire sur les plans SpaceX? N'hésitez pas à écrire votre opinion dans les commentaires ou dans notre télégramme de discussion.