Gadgets

Au Japon, on peut créer un hybride homme-animal


Le problème de la modification génétique génèrediscussions animées dans les milieux scientifiques, en particulier si les expériences sont liées à des organismes vivants et plus encore à l’utilisation de matériel génétique humain. Cependant, au Japon, le gouvernement a récemment délivré une autorisation ambiguë pour modifier les rongeurs.

Professeur à l'Institut des sciences médicales deL'université de Tokyo, Chiromitsu Nakuchi, a mis au point une méthode de croisement de cellules humaines avec des embryons de souris ou de rats. L'apparence des nouveaux animaux hybrides ne différera pas des individus naturels "standard". La principale tâche des scientifiques est de modifier les organes internes en y introduisant du matériel génétique humain. Le but de l'expérience est la culture d'organes internes d'animaux capables de remplacer des organes humains.

Des scientifiques japonais utilisant des cellules souchesils cherchent à initier la culture d'organes humains chez certaines espèces d'animaux en vue de leur transplantation ultérieure chez l'homme. Ainsi, le problème de la longue attente des patients ayant des organes de donneurs sera résolu.

Critiques de la technique de «croisement» d'une personne etles peurs animales peuvent entraîner une modification de la conscience des sujets en cas de pénétration de cellules humaines dans le cerveau des animaux. Cependant, Kharomitsu Nakauchi élimine cette possibilité en introduisant du matériel génétique humain exclusivement dans le pancréas afin de poursuivre la «production» d'organes internes identiques à ceux d'origine humaine.

Les plans des scientifiques japonais incluent la recherche systématique,une étude approfondie de la possibilité de modifier les animaux. Au premier stade de l'expérience, les embryons d'animaux modifiés seront cultivés pendant 14 jours au plus et les rats à 15 jours. Au cours de la prochaine étape, Nakauchi prévoit d'obtenir l'autorisation de cultiver des embryons de porc modifiés pendant 70 jours au plus.