Général

Ilon Musk: Internet par satellite Starlink fonctionnera dans un an

SpaceX a l'intention de se lancer à proximité de la Terrel’orbite de 12 000 satellites pour créer le réseau mondial Starlink. La première série de 60 appareils devait être envoyée la semaine dernière, mais la société a reporté la mission deux fois de suite, d’abord en raison du mauvais temps, puis d’une erreur dans le logiciel. Malgré le démarrage infructueux de la mission, Ilon Mask est persuadé que l'Internet par satellite commencera à fonctionner dès 2020, et l'entreprise n'aura pas à lancer une douzaine de satellites pour pouvoir fonctionner.

Selon Ilona Mask, Internet par satelliteStarlink peut fournir des communications pour des véhicules en mouvement tels que des avions et des navires, même avec 1 000 satellites. Il a reconnu que compte tenu des difficultés récentes liées au lancement, il s’agit également d’un nombre assez important, mais c’est ce nombre de satellites que la société a l'intention de lancer au cours des 12 prochains mois.

La société envisage d'envoyer à proximité de la Terreorbite des milliers de satellites jusqu'en 2027. À l'heure actuelle, 2 000 satellites de différentes agences spatiales tournent autour de la planète, mais à ce rythme, SpaceX peut devenir une société pratiquement en orbite avec ses véhicules.

Je pense que dans 1,5-2 ans, si tout va bienEh bien, SpaceX aura plus de satellites en orbite que toutes les autres organisations combinées. En fait, la plupart des satellites en orbite seront des satellites SpaceX », a annoncé Ilon Musk.

Il est supposé que l’Internet par satellite Starlinksera en mesure de fournir une bande passante de 1 terabit. Selon Business Insider, cela suffit pour visionner des vidéos 4K par milliers de personnes simultanément.

Peut-être que beaucoup de gens ne comprennent toujours pas comment Internet va fonctionner. Vous pouvez lire à ce sujet dans notre documentation spéciale.

Vous attendez l'Internet satellite d'Ilona Mask? Que penses-tu du projet? Partagez votre opinion dans les commentaires ou dans notre télégramme de discussion.