Gadgets

IBM lance l'alternative DDR


Les développeurs de matériel informatique consacrentUne attention particulière est portée à l’extension de la capacité de mémoire des périphériques et à l’optimisation des taux de transfert de données. IBM, un leader reconnu parmi les développeurs de matériel informatique lors de la prochaine conférence Hot Chips en Californie, a présenté le nouvel outil OMI (Open Memory Interface), qui constitue une alternative directe à la mémoire DDR. Les principaux avantages du nouveau format de mémoire sont une bande passante accrue et une capacité de mémoire accrue.

Dans OMI, les développeurs ont supprimé le contrôleur de mémoire dehôte et placé sur la carte DIMM. Ainsi, la conception du processeur est simplifiée et son chauffage est réduit. Le transfert du contrôleur sur une carte individuelle permettra de transmettre des données à une vitesse de 320 Go / s sur un serveur disposant de 4 To de mémoire et avec 512 Go de mémoire, la vitesse passe à 650 Go / s.


Cependant, la solution de conception avec la suppression de la mémoire surune carte individuelle a des conséquences négatives, notamment un retard d’au moins 4 nanosecondes et des pertes d’environ 4 watts d’électricité. Cependant, l'élimination de PHY DDR de l'hôte compense certains des effets négatifs en réduisant la chaleur.

Interface OMI avec mémoire graphiqueLa mémoire DRAM peut concurrencer la mémoire HBM, plus chère et plus consommatrice d’énergie, et suggère que cette nouvelle mémoire sera utilisée dans les processeurs Power 9, dont la présentation est prévue pour 2020. Les convertisseurs seront utilisés dans les processeurs IBM Power 10 pour transmettre des données à des vitesses allant de 32 à 50 Gb / s.

Source: parfois